Retour sur la cession d’ALPHABET STAND SERVICE par M. Christophe BLUM

En vue de son départ prochain à la retraite, Christophe BLUM a décidé de céder son entreprise ALPHABET STAND SERVICE, basée à Toulon. ALPHABET STAND SERVICE est un partenaire historique des organisateurs de salons ainsi que de clients renommés dans les secteurs du cinéma, de la télévision, de l’immobilier, des collectivités et du luxe.

L’entreprise est à ce titre un des standistes leaders sur le Palais des Festivals de Cannes. Il nous livre à chaud son retour d’expérience sur cette opération qui s’est déroulée en un temps court et dans des conditions sereines. 

 Quels étaient vos principaux enjeux pour cette cession ?

J’ai racheté ALBHABET STAND SERVICE en 2000, j’étais auparavant Directeur de Division au sein de REED MIDEM en charge de plusieurs salons, je connaissais donc bien le marché et les besoins de clients. J’y ai développé ce que je souhaitais, même s’il reste de nombreuses opportunités à saisir, et le chiffre d’affaires est passé de 1,2 million à 4 millions d’euros avec 23 collaborateurs. C’est une entreprise qui a toujours veillé à entretenir des relations de confiance sur la durée avec ses clients grâce à des équipes soudées et heureuses au travail. Lorsque j’ai décidé de prendre ma retraite, s’est donc posée la question de la cession et de la continuité de l’activité. Dans un tel contexte, j’avais une idée très claire du type de repreneur que j’envisageais : la pérennité de l’entreprise était ma priorité dans une configuration qui placerait l’humain, le maintien des équipes et la proximité client au cœur de la suite de l’aventure.

 Quand avez-vous décidé de céder votre entreprise ?

Il est toujours déchristophe-blum-alphabet-stand-service-mba-capitallicat de déterminer le moment opportun ! Il faut le faire ni trop tôt, ni trop tard. Franck-William m’avait indiqué qu’une telle opération prenait en général entre 1 à 3 ans. Nous avons introduit le dossier en septembre et j’avais précisé que si nous n’avions pas d’offres à Noël, je reporterai le sujet plutôt que de laisser s’étioler les choses. En novembre, nous avons reçu les premières propositions, relativement similaires en termes d’offres mais avec des formules d’accompagnement différentes. Tout s’est donc déroulé très rapidement, exactement comme je le souhaitais !

Vous avez été accompagné par Franck-William FARGIER, MBA Capital Lyon. Comment s’est déroulé l’ensemble du processus ?

J’ai rencontré Franck-William FARGIER par le biais de mon expert comptable qui avait déjà réalisé des opérations avec lui et qui m’avait loué son sérieux et son professionnalisme. Je l’ai choisi après avoir rencontré d’autres conseils. Après lui avoir expliqué ce que nous faisions, quels étaient mes objectifs et mes enjeux, il a établi le rétroplanning, construit l’ensemble du dossier, le synopsis et a établi une liste des sociétés susceptibles de se porter acheteuses, avec des cibles prioritaires. Il fallait également veiller aux informations qui allaient filtrer sur le marché afin de ne pas inquiéter nos clients. Nous avons eu plusieurs offres de manière spontanée dont 3 générées par Franck-William FARGIER, et d’autres par le biais de la CCI que j’avais également rencontrée. Il a ensuite pris en charge toutes les étapes, étant moi-même très occupé, raison pour laquelle j’avais souhaité être accompagné d’un conseil. Dès que l’opération s’est retrouvée bien engagée, j’ai fait appel à mon avocat d’affaires pour établir le protocole d’accord.

Maintenant que la cession est entérinée, quel regard portez-vous sur cet accompagnement ?

Même si c’est une étape importante dans la vie d’un chef d’entreprise, j’en conserve une impression de sérénité, sans tension ni pression. Et je souhaitais vraiment que cela se déroule ainsi. Franck-William FARGIER, au-delà de son expertise métier, a su poser les choses, comprendre mon objectif, soulever les points à surveiller et devenir le garant des différentes étapes. L’ensemble du processus s’est déroulé presque idéalement, sans tension. Ce qui est très appréciable à un moment où vous êtes très occupé à divers niveaux. J’ai également pu compter sur la réactivité et le sérieux de ma comptable et de mon expert comptable. Nous étions tous en phase et avons joué la transparence de A à Z sur les forces et faiblesses de l’entreprise, les axes de progrès, les investissements à faire, d’autant plus que l’entreprise est très saine, dans son activité comme dans sa gestion. Bien évidemment lorsqu’une entreprise est aussi saine, elle est aussi plus facile à céder à mon sens !

 Comment avez-vous sélectionné le repreneur au final ?

Nous avons reçu plusieurs offres, de montant homogène d’ailleurs, dont certaines d’entreprises importantes. Mais ces dernières souhaitaient que je reste en place en tant que Directeur Général pendant 2 ans, ce qui n’entrait pas dans le cadre du projet initial. Je ne souhaitais pas non plus qu’ALPHABET STAND SERVICE devienne la filiale d’un groupe ou risque des suppressions de poste. J’ai donc privilégié un repreneur qui était capable de projeter une vision de développement bien sûr, mais dans le même cadre de référence que le mien. L’acquéreur choisi est une personne qui n’est pas du métier, mais de la région, et avec d’autres types de compétences et un projet de croissance pertinent puisqu’il envisage de prospecter de grands salons parisiens. Il recherchait une entreprise bien structurée, avec des process de fabrication experts et des perspectives. Le plus important pour moi, c’est que je me sens serein au moment de confier l’entreprise à un entrepreneur qui partage un grand nombre de valeurs qui animent ALPHABET STAND SERVICE depuis 35 ans.

 

« Nous sommes heureux d’avoir accompagné Christophe BLUM sur la cession d’ALPHABET STAND SERVICE. Le processus cadencé et construit que nous avons mis en œuvre nous a permis de bien baliser le parcours et de réussir le passage de chacune des grandes étapes de la vente. Notre client a pu se dégager du temps sur l’opérationnel, tout en ayant un retour continu et précis sur l’avancée des discussions et nos recommandations.», Franck-William FARGIER, Associé MBA Capital sur Lyon. Retrouvez son regard concernant la cession d’ALPHABET STAND SERVICE dans l’article qui lui est dédié.