Interviews des 2 acteurs d‘une cession réussie

Place au regard de Thierry Nerrembourg le cédant et de Stéphane Pic-Pâris l’heureux acquéreur ! Fondé en 1987, Quadrigat – Formule Magique est un créateur d’événements qui se spécialise depuis 15 ans dans l’organisation de congrès. La société basée à Caen compte 4 collaborateurs permanents.

Le cédant Thierry Nerrembourg nous explique la particularité de la structure et le déroulement de l’opération…

Quels sont les atouts de votre société ?

Pour citer le repreneur, l’entreprise est « une petite pépite » ! Elle possède un côté atypique sur son marché de par sa taille restreinte qui parvient à organiser des congrès de 3000 personnes, concurrençant les plus gros du secteur grâce à un véritable savoir-faire. Formule Magique se démarque également dans l’organisation de cérémonies comme celles de Sciences Po ou encore La Sorbonne intégrant des concepts innovants, copiés mais pas égalés ! C’est aussi la première entreprise certifiée ISO 20121 en France avec une RSE au cœur des préoccupations éco-responsables actuelles.

formule magique quadrigat

Quelles ont été les étapes précédant la cession ?

Il m’a fallu plus de 4 années pour bien préparer la cession de ma société. À dire vrai, j’étais davantage parti dans l’optique d’une transmission que d’une cession. J’ai vraiment à cœur de voir l’entreprise perdurer et que l’équipe ne soit pas perturbée par ce changement. Ainsi, il y a 4 ans j’ai entrepris une réorganisation sur le plan business, en ciblant les clients nationaux et récurrents. En interne, j’ai opté pour davantage de délégation et de latitude. En effet, dans les TPE tout repose souvent sur le dirigeant : fort de cette prise de conscience j’ai fait en sorte que le travail soit mieux réparti entre les collaborateurs.

Pourquoi avez-vous choisi l’accompagnement de MBA Capital Caen ?

Je connaissais Philippe Brotons par la chambre de commerce. Je lui ai donc exposé mon souhait et il s’est penché sur la structure de mon entreprise dont le secteur d’activité ne lui était pas forcément familier. J’ai signé le mandat avec MBA Capital Caen en décembre 2018 et l’équipe a initié les recherches de profils.

Comment avez-vous sélectionné l’acquéreur 

Nous étions clairs dès le départ sur nos critères en termes de valeurs et de localisation. La notion humaine avait toute son importance, je ne voulais pas de grands groupes et je souhaitais que l’entreprise reste à Caen pour préserver l’équipe. Une dizaine de structures étaient intéressées pour une acquisition. J’ai rencontré 5 d’entre elles pour au final en sélectionner 2. L’une était de la région mais pas du métier, l’autre structure située sur Paris appartenait au domaine de l’événementiel avec une expérience dans les salons.

Quels sont les objectifs de l’acheteur ?

L’acquéreur F4 Events trouve un intérêt fort dans sa stratégie de conquête de la région normande et peut compter sur nos outils performants et sur le savoir-faire de nos équipes sur les marchés publics. Il va pouvoir compléter ses compétences et donc son champ d’intervention pour aller encore plus loin que son cœur de métier qui était l’organisation de salons.

formule magique quadrigat

Quel regard portez-vous sur le secteur de l’évènementiel à ce jour ?

C’est selon moi un secteur qui va se réorganiser. Certaines sociétés vont cesser leur activité du fait de la crise sanitaire et de nombreuses opportunités vont se créer auprès de clients en recherche d’une nouvelle agence. Me concernant, je pense que ma stratégie fut la bonne puisqu’au terme de 12 ans je ressors la tête haute de la période difficile qu’a été la pandémie de coronavirus.

 

 

Quels sont vos projets au terme de la cession ?

Je reste disponible quelques temps après la vente en cas de besoin. Même si je cède cette société, j’ai pour projet d’ouvrir un nouveau cabinet pour reprendre une activité de stratégie et de développement pour les TPE, PME et collectivités.

Pouvez-vous nous parler de votre expérience auprès de MBA Capital ?

La relation était tellement constructive, que je n’ai même pas eu le sentiment d’avoir affaire à des prestataires ! Ce sont des gens qui m’ont accompagné avec une forte dimension sociale et en qui j’ai eu entière confiance. Nous avons tissé d’excellentes relations avec Philippe Brotons et Valérie Legentil de MBA Capital Caen, qui furent extrêmement professionnels, présents et bienveillants, et qui ont passé tout le temps nécessaire pour que le projet aboutisse.


Le point de vue de l’acquéreur, Stéphane Pic – Pâris (F4 EVENTS)

Connaisseur du secteur de l’événementiel, l’acquéreur parisien F4 Events avait déjà dans le passé racheté une société d’organisations de salons et d’expositions. L’acquisition de Quadrigat – Formule Magique était une excellente opportunité de croissance externe avec comme cible une entreprise aux bases solides, dont la localisation et l’organisation correspondaient parfaitement aux attentes du repreneur.

Quels sont désormais vos projets pour la société maintenant que vous l’avez acquise ?

C’est une société qui est et restera en Normandie. Sa localisation est parfaite pour nous et nous trouvons très intéressant de développer cette société qui nous offre un point d’ancrage sur Caen pour la réalisation d’événements et la conception d’appels d’offres, surtout sur le marché d’offres publics. Nous désirions travailler sur l’idée de l’agence évènementielle en région. C’est une belle opportunité pour répondre à des appels d’offre locaux. Sur Paris notre développement est plutôt commercial avec la création de nouveaux évènements sur la capitale. Nous avons ainsi les deux entités ! En outre, la certification ISO 20121 est un facteur différenciant qui est de plus en plus exigé lors des appels d’offres publics.

formule magique event

Quels aspects allez-vous pouvoir développer grâce à cette acquisition ?

Nous allons pouvoir apporter une réelle complémentarité car Quadrigat ne répondait qu’aux appels d’offres pour le compte d’un tiers, mais sans travail commercial comme la recherche de sponsors, d’exposants en cas de salons… De notre côté, nous connaissons bien cette dimension de développement et pouvons apporter cette compétence afin de répondre à des appels d’offres sur des événements à l’image du Salon des Métiers qui se tiendra à Caen l’année prochaine. C’est typiquement le type d’évènement que la synergie des deux entités peut dorénavant prendre en charge ! Ce qui nous intéresse également, c’est la création d’évènements. À l’heure actuelle, Quadrigat est seulement prestataire de services.

Étiez-vous à la recherche d’une entreprise à reprendre ?

Cela faisait en effet un an que nous étions en prospection et en veille. Nous avons reçu des propositions de salons à racheter, mais cela ne correspondait pas à notre stratégie. Certains peuvent penser qu’avec le coronavirus, la période n’est pas propice à une telle acquisition, mais nous allons de l’avant et souhaitons saisir les opportunités !

Pour le cédant, il s’agit d’une transmission plus que d’une cession, qu’en pensez-vous ?

Je suis d’accord, car quand nous nous sommes rencontrés nous avons bien compris l’attachement de Thierry à sa société qu’il a créée et sa volonté de la voir rester en Normandie pour préserver tout ce qu’il avait construit. Il ne s’agissait pas du tout de racheter le carnet de commandes et de rapatrier les salariés au siège social ! La transmission d’un savoir-faire authentique, solide, et une organisation technique et opérationnelle sans faille ont garanti le succès de la cession ! Nous ne faisons que développer ce qui est déjà en place !