L’industrie française du vin

Un marché dynamique et attractif pour tous types d’investisseurs

cession informations marche vin en franceLa France est l’un des pays avec une longue histoire d’élaboration de vin. Avec plus de 38 000 producteurs de vins (“Châteaux”) en France – parmi lesquels 8 650 dans la région de Bordeaux, incluant quelques-uns des plus prestigieux au monde tels que Pétrus, Yquem, Cheval Blanc, Margaux, Latour, Ausone, Lafite Rothschild, Mouton Rothschild-, et 300 sociétés de négoce de vin, la France est l’un des meilleurs endroits pour les investisseurs.

Selon l’Organisation Internationale du Vin (OIV), la France est le second producteur de vins en volume (derrière l’Italie), mais le premier distributeur de vins en valeur avec une part de marché mondiale de 29%. Ce 29% équivaut à 8,2 milliards €. Loin derrière, nous trouvons le second, qui est l’Italie, avec une part de marché représentant 5,3 milliards € et à la troisième place, l’Espagne avec 2,6 milliards €.

Les Investisseurs Chinois

La France est un marché attractif pour les investisseurs depuis de nombreuses années. Ces investisseurs se répartissent globalement en 2 catégories principales très différentes: la première catégorie est composée des investisseurs patrimoniaux, intéressés à sécuriser un Patrimoine sur une longue période et souvent intéressés par les châteaux les plus renommés, et la deuxième catégorie est composée d’acteurs industriels qui recherchent des synergies et des économies d’échelle pour la distribution, ou souhaitant atteindre des segments de marché. Le plus notable sur les années récentes est l’intérêt en forte croissance des investisseurs chinois.

Aujourd’hui on dénombre plus de 100 châteaux du bordelais acquis par des groups ou des individus fortunes chinois; certains comme diversification patrimoniale pure, d’autres avec des vues commerciales. Par exemple, à la toute fin de 2015, l’investisseur familial chinois CHANGYU a acquis 90% du Château Mirefleurs auprès du leader français du marché du vin, le groupe CASTEL. En février 2016, “Les Domaines CGR” (Château La Cardonne, Château Ramafort et Château Grivière), qui représentent 125 hectares de vignes, ont été acquis par la famille chinoise HUANG pour plusieurs millions d’euros. Cette dernière opération a été réalisée à travers leur holding Hong Kong Funshare Life Group Share et a été la plus importante acquisition de vignobles du bordelais par des chinois. Ces transactions montrent l’intérêt des investisseurs chinois à acquérir des domaines viticoles dans un objectif patrimonial.

acquisition domaine viticole

Les autres investisseurs et certains des investisseurs chinois ne sont pas intéressés par les investissements patrimoniaux. C’est le cas de la deuxième fortune chinoise, Jack Ma, le fondateur d’Alibaba. Effectivement, après son premier achat de Château de Sours, un vignoble de 80 hectares dans la zone de l’Entre-deux-Mers, Jack Ma a poursuivi ses emplettes avec l’acquisition de 2 vignobles du bordelais pour 12 millions €. Ces derniers investissements stratégiques sont Château Pérenne (64 hectares en “Premières côtes de Blaye”) et Château Guerry (« Côtes de Bourg »). Ces châteaux ne sont pas prestigieux et l’objectif affiché de Jack Ma est de drastiquement augmenter leur activité en s’appuyant sur sa capacité de distribution internet sur le marché chinois.

Pour Bernard Magrez, la cession de certains de ses actifs est stratégique. En fait, l’homme d’affaire français qui a acheté environ 40 châteaux souhaite céder ses châteaux d’entrée de gamme, et se concentrer uniquement sur les “Grands Crus Classés”. En conséquence, Bernard Magrez est actuellement à la recherche d’un fameux château du bordelais pour l’ajouter à ses crus prestigieux tels que Château Fombrauge, Pape Clément ou La Tour Carnet.

Le groupe ADVINI

Parmi les acteurs industriels qui sont très actifs sur le marché français se trouve le groupe ADVINI. Créé en 1870 dans le Sud-Est de la France, ADVINI est une société cotée avec un CA 2015 de 240,5 millions €. Aujourd’hui, ADVINI détient 2 195 hectares de vignobles en in France, parmi lesquels Clos de l’oratoire des papes à Chateauneuf-du-Pape, Château Capet-Guillier à Saint-Emilion, Château de Chambert à Cahors. La société est également propriétaire de vignobles en Afrique du Sud et au Chili. En Octobre 2016, ADVINI a acquis “La MAISON CHAMPY” basée à Beaune en Bourgogne qui détient 22 hectares de vignes. ADVINI a investi pour des raisons stratégiques: pour démarrer un développement financier de ce vignoble passant par l’investissement dans les outils de vinification. ADVINI a également acheté BEJOT en 2016; un négociant en vins principalement basé en Bourgogne. BEJOT VINS & TERROIRS, établi en 1891, comprend 530 hectares de vignobles dans le monde, de la France au Chili en passant par l’Afrique du Sud. Cet acteur mondial exporte dans plus de 100 pays.

Tendances

Une autre nouvelle tendance qui se renforce depuis quelques années est l’élaboration de vins biologiques et des méthodes de culture de la vigne en “biodynamie”. Pour la première fois, le fameux Château Montrose, acquis par les entrepreneurs millionnaires Martin et Olivier Bouygues, produit du vin biologique. Ce Château prestigieux rejoint un groupe de 88 châteaux de “Grands Crus classés” qui ont choisi de produire du vin bio. En fait, 75% des “Grands Crus Classés” sont actuellement en train de tester des méthodes biologiques d’élaboration des vins afin de respecter l’environnement. Cette tendance va encore se renforcer à l’avenir selon Philippe Castéja, le président du Conseil des Grands Crus Classés de 1855.

Il est une autre tendance qui pourrait être mise en avant, la modernisation de la distribution des vins. Les clients cherchent plus d’activités divertissantes que jamais. C’est pourquoi les boutiques de vins (“caves à vins”) souhaitent transformer leurs concepts commerciaux en lieux intéressants et agréables avec des bars et des restaurants. Ce nouveau concept permet d’améliorer l’expérience d’achat des clients et d’attirer des consommateurs plus jeunes. Ainsi, Cavavin avec ses 140 cavistes a acquis “la Winery” qui est un bar-restaurant où les clients peuvent se relaxer et se rencontrer autour de bouteilles de vins dans les centres commerciaux.

Marché Dynamique

Le marché du vin est devenu très dynamique durant les dernières années, en partie grâce aux investisseurs chinois et à l’émergence de nouveaux modes de consommation, mais ce ne sont là pas les seules raisons. Cette tendance va certainement continuer dans le futur. Pour preuve, le très récent meeting chinois le 20 octobre 2016 à Bordeaux organisé par le milliardaire chinois Xijian Zhou, président du groupe Daohe, qui a réunis au moins 80 investisseurs chinois pour visiter des vignobles du bordelais. M.Xijian souhaite inciter ses compatriotes à investir dans le terroir français, avec l’objectif affiché de faire des affaires et pas seulement un investissement patrimonial.

 

image_auteur

Isabelle ARNAUD-DESPREAUX
MBA Capital – France (Bordeaux)