MBA CAPITAL conseille une acquisition crossborder

Acquisition de la Société Artésienne de Fumisterie par le groupe portugais LIZMONTAGENS

Oui il y a encore des groupes étrangers qui croient en la France !

L’acquisition de la Société Artésienne de Fumisterie (SAF) par le groupe LIZMONTAGENS (LTT), d’origine portugaise, en est la preuve flagrante. Créé en 1978 et installé à Lisbonne, le groupe LTT est un acteur majeur dans le secteur de la construction et la rénovation de fours industriels de grandes dimensions. Il intervient dans de nombreux secteurs de l’industrie utilisant des fours comme la sidérurgie, l’industrie du verre, de la céramique, de la chimie, l’incinération notamment de déchets, de la pétrochimie et d’une façon générale tous les métiers industriels qui requièrent le confinement de la chaleur.

À cela s’ajoute une vaste expertise dans l’édification et l’entretien de hautes cheminées industrielles. Présent dans 17 pays, et réalisant un chiffre d’affaires de plus de 120 M€, LTT occupe le second rang mondial, grâce à son expertise reconnue dans la maîtrise des matériaux et revêtements réfractaires. Connaissant bien les activités de la SAF, pour être lui-même client, le Groupe LTT s’est porté acquéreur d’une large majorité du capital, le solde étant conservé par le dirigeant actuel.

Essentiellement présente en France, la SAF est spécialisée dans la construction et l’entretien de fours à coke – destinés principalement à l’industrie sidérurgique – où elle a pris une place de leader national. En 2013, la SAF a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 33 M€.

Au delà d’un apport en capital du Groupe LTT, un financement par la mise en place d’un crédit d’investissement a été nécessaire afin de financer cette opération. MBA CAPITAL a accompagné les actionnaires du Groupe LTT dans l’ensemble du processus d’acquisition et notamment le montage et la recherche du financement.

À l’heure où certains regards se détournent du paysage économique français, il est bon de constater qu’un certain nombre d’investisseurs et/ou d’industriels demeurent convaincus que la France est un pays d’avenir où il est intéressant d’investir.

 

image_auteur

Vincent JUGUET
MBA CAPITAL Paris